Les étapes de construction d’une maison à étage

construction-de-résidences-erpelding-luxembourg-1

Certes, la construction d’une habitation est le travail des artisans, mais on dépense beaucoup de temps et d’argent avant d’avoir la clé aux mains. C’est donc normal si les futurs propriétaires veulent comprendre le déroulement des travaux. Il ne s’agit pas d’un secret, on vous livre les différentes étapes de fabrication d’une maison à étage.

La préconstruction de la maison à étage

Avant d’acheter un terrain, le plus important, c’est de s’assurer de sa constructibilité. C’est ainsi qu’on doit nécessairement obtenir un certificat d’urbanisme auprès de la mairie. Quand on possède l’assurance que le lieu est constructible, on peut préparer les plans avec un architecte, un constructeur ou un maître d’œuvre. Les futurs propriétaires ont le choix entre consulter les modèles préconçus d’un catalogue ou concevoir un plan sur-mesure.

Préparations au démarrage du projet

Premièrement, on évalue le budget. Le mieux c’est de se confier aux professionnels afin de ne rien oublier. D’ailleurs, la demande de devis est gratuite sur https://www.stmconstruct.be/. Ensuite, on s’intéresse au permis de construire qui est également un passage obligatoire. Le futur propriétaire doit se munir du plan pour compléter ses documents. L’obtention de l’autorisation a plus de chance de se réaliser si les dossiers sont constitués par un constructeur ou un architecte.

L’accès au terrain et la viabilisation

Tout d’abord, le terrain a besoin d’un accès à la voie publique. Ce dernier permet de faciliter le passage des camions qui vont intervenir sur le chantier. Il y a plusieurs cas : une voirie par défaut existe, la construction d’une route privée ou bien la demande de droit de passage au voisin s’avère nécessaire. À part cela, il faut déjà penser à la viabilisation du lieu. Ce qui signifie qu’on étudie le raccordement aux réseaux d’eau potable, d’électricité, de gaz, des égouts, etc.

Du terrassement à l’assainissement

La construction commence par le piquetage. L’action consiste à délimiter l’emplacement et les canalisations du futur logement avec l’aide d’un géomètre. Ce dernier met en place des piquets numérotés, des références utiles pour le terrassement. Après, le constructeur attaque la fondation qui est idéalement précédée de l’étude de sol (s’assurer de la stabilité de la maison à étage). Enfin, on procède à l’assainissement où l’on raccorde l’habitation à un système collectif d’évacuation des eaux usées. Pour un terrain isolé, l’installation d’une fosse septique reste la solution.

Le montage de la maison

Lors du montage, on commence à donner forme à la maison, c’est-à-dire mettre en place les murs. Tout d’abord, il y a le soubassement qui consiste à construire la partie inférieure des murs. On superpose aussi le dallage qui stabilise les étages de l’habitation. En outre, les installations des murs porteurs de façade et de refend se succèdent. Après, c’est au tour de la toiture. Le charpentier pose la charpente en fonction du besoin et des plans puis couvre le toit.

L’isolation et la finition

Une fois que la maison est dressée, on fixe les menuiseries telles que les portes et les fenêtres. En même temps, on procède à l’isolation des combles et des murs. D’un côté, le constructeur pose les cloisons en suivant le plan d’aménagement intérieur. On profite de l’occasion pour mettre en place l’électricité et la plomberie si on veut dissimuler les câbles et les installations. Le tout se termine par l’agencement des revêtements de sol et des parois, les peintures, les luminaires, les escaliers et les équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *